La dernière nouvelle

François BOURGEON 09/12/2018 - par webmaster le 13/12/2018 @ 15:35

François Bourgeon à la rencontre de son public Dimanche, en fin d'après-midi, François Bourgeon, auteur de la saga bien connue Les passagers du vent, était l'invité de l'Upal (Union Penmarc'haise des amicales laïques). Une centaine de participants occupaient la salle municipale. L'auteur du Sang des cerises, excellent conférencier-historien, a expliqué ses façons de travailler, la fabrication des maquettes lui servant pour la justesse des dessins, le pourquoi des textes en breton et leur adéquation avec le récit et l'époque. Robert Gouzien, co-auteur des textes bretons, est également intervenu. Le public a appris beaucoup sur les événements de la Commune en 1871 (30 000 morts), la semaine sanglante, les fusillades, les déportations. François Bourgeon a également évoqué les difficultés des jeunes auteurs à vivre de leur métier. Un très beau texte de Victor Hugo a été lu par Xavier Bazin en début et fin de présentation.


Bienvenue sur Ken Dero Editions

 

1er_de_couv.jpg

Nous promenant dans notre pays délibérément d'aujourd'hui nous rencontrerons au détour d'un chemin, Morrigane, Iseut, Merlin, Cuchulain et même Don Juan, et bien d'autres héros grâce sans doute à Mnémosyne.

Nous nous promenons dans un pays qui est, un pays qui fut, un pays qui sera...

Que ces poèmes naviguent contre vents et marées

Rak Mor hag Avel a vo

Tourmant hag Hinon,

Tourmente et Sérénité

Buhez ha Frankiz

Vie et Liberté

Dav

eo

 

 

couverture.jpg

Tout commence à KERBOULLEN !
    Kerboullen : la ferme de la mare.
    Voilà un terme dont le problème étymologique est vite résolu, on peut passer à autre chose…
        Mais SURPRISE…

    Kerboullen, en effet, est le sésame qui permet de dérouler l’écheveau de l’économie du pays bigouden au Moyen-âge au travers des noms des hameaux de Plomeur mais aussi du pays bigouden, les territoires de paroisses et communes ayant beaucoup évolué.

    Tous ces noms se retrouvent sous des formes semblables, parfois un peu différentes, en pays capiste, glazik et fouesnantais d’une façon si manifeste qu’on parlerait aujourd’hui de « copié-collé »…

    Si nous nous rendons dans le Léon, le Tregor, nous faisons la même constatation ; nous retrouvons les mêmes grandes familles, propriétaires de vastes domaines…les mêmes saints y sont honorés, les mêmes fontaines y ont les mêmes vertus.

    Nous nous retrouvons devant une Bretagne totalement inattendue. C’est tout une économie bretonne qui se dévoile. Le Pays Bigouden par son port de Penmarc’h en est le cœur, car il permet à la Bretagne de rayonner du Portugal à la Norvège en passant par l’Espagne, l’Aquitaine, la Grande Bretagne, les Pays Bas, le Danemark et la Suède !


    L’arc atlantique était bien une réalité.

 


Présentation

Le livre

Achat

Presse

Nous contacter

Citations

Facebook

^ Haut ^